50px

Bourses Jeunes chercheurs 

50px
Bloc texte

OBJECTIF

Par la remise des bourses Jeunes chercheurs, le CQJDC désire soutenir la formation des nouveaux chercheurs de pointe s’intéressant au domaine des jeunes présentant des difficultés d’ordre social, émotif et comportemental. Des étudiants de deuxième et troisième cycles poursuivant un projet de recherche portant sur la question des difficultés d’ordre social, émotif et comportemental chez les jeunes de 4 à 21 ans pourront ainsi recevoir une bourse les aidant à terminer leur formation et leur projet de recherche. De cette façon, le CQJDC contribue à l’avancement des connaissances portant sur les difficultés d’ordre social, émotif et comportemental chez les jeunes, sur les moyens de les prévenir et sur les stratégies d’intervention efficaces.

 

PRIX

Une bourse de 1000 $ sera remise à un étudiant du 2e cycle. Une bourse de 2000 $ sera remise à un étudiant du 3e cycle. Les boursiers devront s’engager à rédiger un texte pour un numéro du magazine La foucade ou à présenter une affiche ou une communication lors du prochain congrès du CQJDC.

 

SOUMETTRE UNE CANDIDATURE

La prochaine édition du concours ouvrira en janvier 2023

50px
Bloc texte

Gagnants de l'édition 2022

 

Bourse de deuxième cycle

 

Rémi Paré-Beauchemin

Étudiant à la maîtrise en psychoéducation, Université de Sherbrooke

 

Rémi Paré-Beauchemin est étudiant à la maîtrise en psychoéducation à l’Université de Sherbrooke. Son mémoire explore les stresseurs scolaires des adolescents à l’aide de photographies et d’entrevues de groupe. Rémi souhaite devenir psychoéducateur et obtenir son permis de psychothérapeute pour intervenir auprès des adolescents et des jeunes adultes. Il désire également poursuivre au doctorat pour explorer la résilience et la croissance post-traumatique, être soi-même et avoir un sens à sa vie. Ses intérêts lui proviennent de ses voyages de réflexions existentielles, lesquelles il partage sur la page Facebook de son projet d’écriture : Being & Freedom: Be YourSelf. Rémi s’implique beaucoup en mobilisation des connaissances, en vulgarisation scientifique, en recherche, en relation d’aide et dans divers comités scientifiques et étudiants.

 

Mémoire

« Entendez-nous! » : La méthode Photovoix pour mieux comprendre les stresseurs vécus par les adolescents et adolescentes dans leur milieu scolaire 

L’école serait la plus importante source de stress des adolescents. En raison du rôle central qu’occupe le stress dans le développement des troubles de santé mentale à l’adolescence, il importe de mieux comprendre ce qui rend l’école si stressante. Les objectifs de ce mémoire sont d’identifier et de mieux comprendre les stresseurs scolaires des adolescents et la façon dont la pandémie de la COVID-19 les influence. Pour cela, une méthode qualitative (le Photovoix) a été mise en place à l’hiver 2021 pour inviter 13 adolescents de 3e secondaire à photographier leurs stresseurs scolaires et à en discuter lors de rencontres de groupe. Ils ont également présenté leurs photos et messages finaux aux directeurs de leur école pour les sensibiliser et suggérer des pistes de solution. Cette étude permettra d’identifier diverses cibles d’intervention et d’offrir des recommandations pratiques à réinvestir auprès des jeunes et dans les milieux scolaires québécois.

 

Article publié dans La foucade

À venir

0px
Bloc image
0px
Bloc image
50px
Bloc texte

Bourse de troisième cycle

 

Tania Carpentier

Doctorante en psychopédagogie, Université de Montréal

 

Titulaire d’une maîtrise professionnelle en orthophonie de l’Université de Montréal, Tania Carpentier a œuvré plus de dix ans auprès de jeunes en difficulté en milieu scolaire. Les défis rencontrés au quotidien l’ont incitée à retourner aux études supérieures afin de parfaire son expertise et de contribuer au développement des connaissances au sujet des jeunes qui vivent des difficultés sur les plans socioémotionnel, comportemental et éducatif. Elle termine désormais un doctorat en psychopédagogie sous la direction de Dre Nadia Desbiens à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Elle est également membre étudiante-experte du Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC) et membre étudiante du Centre de recherche sur les jeunes et les familles (CRUJeF).

 

Thèse

Évaluation de l'implantation et des impacts d'une intervention en communication sociale auprès d'enfants du primaire présentant des difficultés d'adaptation et de comportement

En milieu scolaire, les élèves qui présentent des difficultés d'adaptation et de comportement (DAC) confrontent les intervenants, qui tentent d’assurer leur réussite sociale et éducative, à des défis considérables. À la lumière des relations étroites établies entre la communication sociale et le comportement chez l’enfant, un projet de recherche a été développé pour étudier les effets d’une intervention touchant spécifiquement les habiletés pragmatiques, correspondant à l’utilisation du langage en contexte social, auprès d’élèves du primaire scolarisés en classe spécialisée de soutien au comportement. Par le truchement de questionnaires transmis aux parents et aux enseignants, les effets de cette intervention sur le comportement et les habiletés pragmatiques des enfants ont été analysés.

 

Article publié dans La foucade

À venir

50px